Journée mondiale de la maladie cœliaque : 18 mai 2017

Avec 1% de la population européenne atteinte, la maladie cœliaque ou intolérance au gluten est une maladie digestive largement répandue en Europe. Cependant, de nombreux patients ignorent qu’ils ont cette maladie car la maladie cœliaque est responsable de symptômes très variables d'un individu à l'autre. Son seul traitement repose sur l'éviction totale du gluten. Ce régime très contraignant impose de poser le bon diagnostic avant sa mise en place.

Qu'est-ce-que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque, plus communément appelée intolérance au gluten, est une atteinte inflammatoire des parois de l’intestin grêle. Elle est provoquée par l’ingestion d’aliments contenant du gluten qui entraînent l'apparition d'anticorps spécifiques dirigés contre les muqueuses digestives qui s’atrophient entrainant une malabsorption des vitamines et autres éléments indispensables au bon fonctionnement de l'organisme.

Qu'est-ce que le gluten ?

Le gluten est une substance qui résulte de l’association de deux protéines présentes dans le blé : la gluténine et la gliadine. Présent dans tous les aliments qui contiennent du blé, de l’orge, du seigle ou de l’avoine, le gluten est responsable de l’élasticité des pâtes boulangères.

Quels sont les symptômes de la maladie cœliaque ?

Les symptômes sont variables d’un individu à l’autre. On estime que 80% des individus intolérants au gluten ne présentent pas ou peu de symptômes.

La maladie touche aussi bien les enfants que les adultes. Les symptômes rencontrés peuvent être digestifs (ballonnement, diarrhée chronique, constipation, ...) ou non digestifs (anémie par carence en fer, stérilité, ostéoporose, ...).

La maladie cœliaque peut rester asymptomatique pendant des années avant de se déclarer.

Comment poser le diagnostic ?

Le diagnostic repose sur la mise en évidence dans le sang d’anticorps spécifiques : les anticorps anti-transglutaminase et anti-endomysium. D’autres analyses peuvent être prescrites par votre médecin tel qu’un typage HLA particulier ou une endoscopie avec biopsie de l’intestin grêle.

En l’absence d’anticorps, la maladie cœliaque est peu probable. Cependant, certains patients qui excluent le gluten de leur alimentation se sentent mieux. Dans ce cas, on parle d’intolérance au gluten non cœliaque mais attention aux abus de régime sans gluten qui sont à la mode. L’exclusion du gluten chez des patients non intolérants est inutile.

En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.