10 MAI 2017 : JOURNÉE MONDIALE DU LUPUS

Le  LUPUS ÉRYTHÉMATEUX DISSÉMINÉ ou SYSTÉMIQUE est une pathologie encore peu connue qui touche cependant près de 5 millions de personnes dans le monde et 47 personnes sur 100.000 en France.

Qu’est-ce que le Lupus Érythémateux Disséminé (L.E.D) ?

Maladie assez rare, elle touche plutôt les femmes, principalement entre 15 et 40 ans (1 homme pour 9 femmes) et s’atténue en général après la ménopause. Pouvant être très invalidante, elle évolue par poussées plus au moins importantes avec des périodes dites de rémission plus ou moins longues.

De cause encore inconnue, elle est dite:

  • auto-immune car est due à une réaction anormale du système immunitaire par production d’auto-anticorps détruisant les propres cellules de l’organisme.
  • disséminée car touche de nombreux organes. Les manifestations cliniques sont diverses et variables selon les individus : douleurs articulaires et musculaires, fièvre, éruptions cutanées, toux, perte de poids, atteintes viscérales, pouvant entraîner à terme de nombreuses complications.
Comment faire le diagnostic ?

Un bilan sanguin est indispensable et complète l’examen clinique et la recherche d’antécédents médicaux personnels. Ce bilan comporte notamment la recherche d’anticorps antinucléaires et anticorps anti-ADN natifs.

Existe-il des traitements ?

De nombreux traitements peuvent soulager les symptômes lors des poussées mais il n’existe pas encore de traitement curatif de la maladie.

Certains médicaments utilisés comme les immunosuppresseurs peuvent être responsables d’effets secondaires. Cela implique un suivi médical régulier des personnes atteintes.

Plus d’informations en cliquant sur les liens suivants :