Projet Bébé

Le désir d'enfant n'est pas toujours suivi d'une grossesse : la plupart des couples concrétisent leur rêve de devenir parents en moins d'un an, mais l'infertilité n'est pas rare. En fonction de l'âge de la femme et des antécédents du couple, mieux vaut ne pas trop attendre pour consulter.

Comportant interrogatoire et examen clinique, la première consultation est primordiale, visant à identifier facteurs favorisants et causes simples d'infertilité. Des explorations plus approfondies, en particulier biologiques, peuvent être prescrites aux deux membres du couple.

De nombreux traitements peuvent être proposés au couple en fonction de leur situation, en particulier dans le cadre d'un parcours d'aide médicale à la procréation au sein d'une équipe spécialisée pluridisciplinaire, notamment médico-biologique.

Le désir d'enfant n'est pas toujours suivi d'une grossesse : la plupart des couples concrétisent leur rêve...

Qu'est-ce que la fertilité ?

Pour un couple, la fertilité est la capacité à procréer, c'est-à dire à obtenir une grossesse de manière naturelle.

Pour un couple ayant une vie sexuelle régulière, la probabilité par mois d'obtenir une grossesse est de l'ordre de 25% en moyenne à 25 ans. Ce chiffre diminue avec l'âge (12 % à 35 ans et 6 % à 40 ans).

La fertilité implique de plus, notamment :

- chez la femme : une ovulation régulière et de bonne qualité, l'absence d'obstacle au niveau des organes génitaux permettant la rencontre des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes), une glaire cervicale (substance transparente sécrétée par le col de l'utérus) et une muqueuse de l'utérus de bonne qualité également.

- chez l'homme : une mobilité et un nombre suffisant de spermatozoïdes, l'absence d'anomalie au niveau des organes génitaux, de la prostate et de l'urètre.

Qu'est-ce que l'infertilité ?

Pour un couple, l'infertilité correspond à l'absence de grossesse au bout d'un an de rapports sexuels réguliers, non protégés et sans contraception.

Elle est d'origine soit féminine, soit masculine ou mixte.

La stérilité est l'incapacité totale et définitive de procréer naturellement.

Les facteurs favorisant l'infertilité

  • connaissance insuffisante concernant la fécondation et les périodes propices
  • âge de la femme et de l'homme
  • tabac, alcool, drogues
  • exposition à des produits toxiques, pesticides, chaleur
  • obésité, maigreur extrême
  • diverses maladies et traitements
  • facteurs psychologiques
  • ...

Les principales causes d'infertilité

1/ chez la femme :

  • troubles de l'ovulation (irrégularité ou absence) dus à des maladies diverses
  • obstacles mécaniques au niveau de l'utérus, du col de l'utérus ou des trompes (malformations, polypes, suite d'une infection, ...)
  • anomalie de la glaire cervicale
  • endométriose (présence de muqueuse utérine en dehors de l'utérus)

2/ chez l'homme :

Présence d'anomalies des spermatozoïdes (nombre, mobilité, forme) d'origines diverses :

  • présence de facteurs favorisants (substances toxiques, agents polluants..)
  • anomalie sécrétoire au niveau des testicules ou obstruction des canaux éjaculateurs (maladie génétique, infection, traumatisme)
  • production d'anticorps anti-spermatozoïdes suite à un traumatisme
  • troubles de l'éjaculation secondaire à une maladie neurologique (complication du diabète, ...)

Dans 10 à 20% des cas, aucune cause dans le couple n'est retrouvée.

Quand et qui consulter en cas d'infertilité ?

Cela dépend des antécédents du couple et de l'âge de la femme : un jeune couple peut attendre un an avant de consulter alors qu'une consultation plus précoce est conseillée en cas d'antécédents particuliers dans le couple ou après 35 ans chez la femme.

Le couple doit en premier lieu se tourner vers son médecin généraliste ou bien le gynécologue qui pourra les orienter par la suite vers une équipe de spécialistes de l'infertilité

Quel bilan médical en cas d'infertilité ?

La première consultation est essentielle, comportant un interrogatoire approfondi, un examen général, un examen des organes génitaux chez l'homme et un examen gynécologique chez la femme.

Des examens complémentaires sont prescrits, tout d'abord assez simples. Des examens plus complets et orientés sont envisagés si nécessaire.

Les examens complémentaires pour le couple

Le test de Hühner dit "post-coïtal" est un examen simple à réaliser : il consiste à prélever, au moment de l'ovulation, au cours d'un examen gynécologique chez la femme, de la glaire cervicale au niveau du col de l'utérus, dans les 6 à 12 heures après un rapport sexuel, ceci après 2-3 jours d'abstinence.

L'examen de la glaire permet d'étudier sa quantité et sa qualité ainsi que le comportement des spermatozoïdes au moment de la pénétration au travers de celle-ci.

Les examens complémentaires pour la femme

Différents examens complémentaires peuvent être prescrits en fonction des cas:

  • étude du cycle menstruel avec courbes de température afin d'étudier sa durée et sa régularité
  • prise de sang avec étude du taux de différentes hormones: FSH, LH, œstradiol, progestérone, prolactine, TSH, T4, testostérone totale, SDHEA, delta 4 androstènedione, 17-hydroxyprogestérone, insuline, hormone anti-mullérienne (AMH)
  • échographie pelvienne et vaginale pour étudier les ovaires et l'utérus
  • hystérosalpingographie (radiographie de l'utérus et des trompes grâce à un produit de contraste localement introduit)
  • autres imageries plus poussées : IRM, hystéroscopie, cœlioscopie, ...
  • caryotype : étude génétique pour rechercher une anomalie des chromosomes par une simple prise de sang
  • biopsie de l'endomètre


Les examens complémentaires pour l'homme

Différents examens complémentaires peuvent également être prescrits chez l'homme:

  • spermogramme et spermocytogramme principalement à la recherche d'une anomalie des spermatozoïdes
  • spermoculture
  • prise de sang avec étude du taux de différentes hormones : FSH, testostérone
  • échographie des testicules, prostate et vésicules séminales
  • caryotype
  • recherche sanguine d'anticorps anti-spermatozoïdes
  • étude de la composition du sperme

Quels sont les traitements de l'infertilité ?

La prise en charge thérapeutique doit être adaptée au couple et aux bilans établis suite aux différents examens.

Elle doit se faire après discussion entre le couple et l'équipe médicale pluridisciplinaire :

  • conseils d'hygiène de vie saine en l'absence d'anomalie détectée
  • traitement chirurgical si présence d'obstacle au niveau des organes génitaux
  • traitement médical : stimulation ovarienne si trouble de l'ovulation
  • parcours d'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) ou Procréation Médicalement Assistée (PMA)


Actualités

Journée mondiale de lutte contre les Hépatites : 28 juillet 2017

28/07/2017

Organisée tous les 28 juillet à l’initiative de l’OMS, la journée mondiale de lutte contre les hépatites est destinée à faire connaitre ...

C’est la saison des pollens

14/06/2017

Comme chaque année, les pollens sont responsables de manifestations allergiques chez plus de 20% de la population.